vendredi 14 avril 2017

Lettre ouverte à Bernard Delannoy

Suite au Conseil municipal du 13 avril, Stéphane Coville adresse ce jour une lettre ouverte à Bernard Delannoy concernant l'exercice de la Démocratie dans notre commune.


jeudi 13 avril 2017

Conseil du 13 avril : pourquoi nous sommes partis !

Devant le manque de transparence et de communication de Bernard Delannoy et des quelques élus qui lui restent fidèles, nous avons quitté le conseil municipal du 13 avril après avoir tenté de faire la déclaration suivante, mais en en ayant été empêchés par le Maire et son premier adjoint :



"Monsieur le Maire,

Dans notre commune, la note explicative de synthèse n’est pas obligatoire et vous savez nous le rappeler régulièrement. Nous comprenons aisément que les services puissent ne pas tout avoir terminé une semaine avant le conseil. Cependant, les documents que vous nous avez fait parvenir par mail hier soir après 17h par l’intermédiaire de votre secrétaire de Mairie sont pour certains (pour le budget), datés du 6 avril. Pourquoi ne pas les avoir transmis à tous avant ?

Les conseillères et conseillers sont appelés ce soir à voter le budget 2017 de la commune. Combien ont eu le temps de prendre connaissance de ce document qui doit être la colonne vertébrale de votre action ou inaction dans l’année à venir ? Combien ont pris le temps de se poser les questions sur les chiffres manquants ? Combien ont regardé les détails ? Combien ont remarqué que certaines recettes, qui étaient évaluées jusqu’alors, n’apparaissent même plus (on nous renvoit en commission des finances à des décisions modificatives) ? Combien se sont inquiétés de la réalité des restes à réaliser (qui je vous le rappelle doivent être engagés pour mériter ce nom, et pas laissés aux oubliettes de votre action politique) ? Combien se sont inquiétés du projet de cantine, une fois promis très rapidement, une fois remis aux calandes grecques, pour lequel vous avez très modestement reporté un peu plus de 100000 € de l’an dernier… On navigue à vue, mais à la vue de certains seulement, à la vue du catimini de celles et ceux qui savent, quatre ou cinq élus, peut être un ou deux agents aussi, pas plus…

Vous avez assis votre action durant ce mandat sur des valeurs de transparence et de communication. Jamais on ne nous avait transmis les documents aussi tardivement. Que chacune et chacun autour de cette table se pose la question de savoir si cela est normal, si cela est transparent, si cela est conforme aux valeurs qu’il ou elle a voulu défendre en rejoignant votre équipe. L’année dernière, votre majorité était balkanisée (avec un I, pas un Y, ne vous offusquez pas), aujourd’hui, elle est résignée, pour ne pas dire plus.

Nous savons pertinemment que ce soir, même si nous représentons une part non négligeable des citoyens de Venette, qui ne sont pas ou plus représentés à travers votre action, vous passerez en force, malgré vos engagements, vos promesses. Ces derniers conseils, vous nous avez habitués à ne pas respecter votre propres engagements (sur le personnel, sur le projet rue Koenig, plus généralement sur vos promesses de campagne). Peu importe. Les commentaires que nous avons à faire sur le budget, sur votre action en général, nous continuerons à les faire. Ici, lors des prochains conseils, par d’autres moyens de communication aussi, puisque les débats en cette assemblée ne sont pas correctement retranscrits à la population, notamment via le site internet de la commune.

Si nous avons des questions, nous vous les ferons parvenir par écrit, mais dorénavant, majoritairement sous forme de lettre ouverte, publiée, lorsque des noms de citoyens venettiens ne seront pas impliqués (auquel cas nous respecterons bien évidemment la confidentialité…).

En attendant, nous allons donc, Monsieur le Maire, vous laisser, vous et vos conseillers, à vos examens de conscience et quitter cette séance."

Pour la complète information de toutes et tous, voici les documents qui nous ont été transmis la veille du Conseil :

la note de synthèse



le projet de budget



 

mardi 14 mars 2017

Cantine scolaire : parlons-en !

Depuis la campagne de 2014, le projet d'une nouvelle cantine pour les enfants des écoles maternelle et élémentaire du Centre était traité comme un projet secret... Secret vite éventé puisque l'emplacement dudit projet a vite été connu : la grange de l'école maternelle. Pourtant, disons-le d'emblée, une nouvelle cantine est indispensable à notre commune, tout comme un nouvel accueil périscolaire d'ailleurs.


A projet secret, conduite de projet limitée

Se lancer dans un tel projet doit se faire dans l'intérêt des enfants d'une part, du personnel municipal qui y travaillera, et d'autre part dans l'intérêt des contribuables. Autrement dit, il faut dès la conception du projet se projeter quelques années plus tard afin que l'équipement public envisagé puisse répondre aux besoins le plus longtemps possible. Une étude précédente existe (qui envisageait la construction d'une cantine et d'un accueil périscolaire correctement dimensionnés entre le parking de la rue Koenig et la MIG), elle a été snobbée par la nouvelle équipe. C'est leur droit et nous ne pouvions qu'imaginer qu'ils avaient eu "une meilleure idée". Nous attendions de voir...

mercredi 27 avril 2016

Finances, projets structurants... Un peu de rigueur, de transparence et de sérieux seraient les bienvenus !

Depuis début mars, le Conseil municipal a pu examiner les affaires financières pour l'année 2016, et nous avons pu avoir une idée plus précise de la manière dont les affaires municipales sont menées depuis maintenant un peu plus de deux années.

Tout d'abord, un petit retour sur la communication et la transparence, deux des vertus prônées par l'équipe en place et tellement mal maîtrisées par le premier magistrat de la commune. A des questions posées début mars en commission des finances (sur des subventions d'investissement qui n'ont pas encore été attribuées sur le dossier du cimetière, sur les rentrées financières liées aux locations de salles et aux occupations du domaine public notamment), nous n'avons fini par avoir des éléments de réponse que par nos propres recherches et après avoir longuement insisté auprès du Maire. Concernant une convention pour laquelle on nous a demandé d'autoriser le Maire à la signer le 24 mars, nous n'en avons toujours pas la copie comme demandé en Conseil...

mardi 1 mars 2016

Retour sur le conseil municipal du 29 février

Le conseil municipal s'est réuni le lundi 29 février.

A la lecture de l'ordre du jour, nous avions compris que les dossiers concernant la "vie municipale", c'est à dire l'organisation du Conseil, ne nous donneraient pas beaucoup plus de visibilité sur l'avenir. En effet, le Maire a fait le choix de se borner au strict minimum légal après les remous du mois dernier, c'est à dire procéder à l'installation de Madame Oria en lieu et place de Madame Visticot, démissionnaire. A tel point que les deux adjoints démissionnaires qui demeurent au Conseil ont dû intervenir pour aborder eux-mêmes leurs démissions dans un texte déplorant le manque de communication au sein de l'équipe, les mises en garde répétées depuis le début du mandat et la mise en cause de l'autorité du Maire par d'autres élus. Ils se sont ensuite félicités que, depuis leur démission et ce qui semble bien être un remaniement interne, le Directeur des Services Techniques soit à nouveau employé à assurer la direction effective de ces derniers, sous la nouvelle autorité de l'adjoint à la voirie... Enfin, Madame Lemonnier-Morel nous a fait part de son choix de continuer à siéger à l'agglomération, ce qui est tout à fait légitime puisqu'elle y a été élu et que les dossiers de l'agglomération lui tiennent coeur.

Notre première inquiétude concerne justement l'Agglomération de la Région de Compiègne, au sein de laquelle Venette a perdu toute sa place, toute son influence. Il est vrai qu'être représentée par une adjointe démissionnaire et un Maire dont une partie de la majorité déplore que son autorité soit incessamment remise en cause par une autre partie ne donne pas tous les atouts à notre commune au sein de l'ARC. Il y a aujourd'hui une majorité éclatée à Venette, et les conséquences dépassent les frontières de notre village. Pendant ce temps, Philippe Marini comme Bernard Hellal avancent sur les dossiers du cœur d'agglomération... sans Venette au mieux, sur le dos de Venette au pire.


lundi 1 février 2016

Et maintenant, que vont-ils faire ?


On apprend ce matin dans la Presse que trois adjoints de Bernard Delannoy ont démissionné de leurs fonctions. Sylvie Lemonnier-Morel et Arnaud Luel resteront conseillers municipaux. Corinne Visticot, quant à elle, quitte définitivement le conseil municipal.

22 mois après leur élection, c'est la moitié des adjoints qui quittent l'équipe dirigeante de notre village. Manque d'union et de respect pour l'une, manque de communication pour l'autre, avec en sous-entendu l'omniprésence encombrante du 1er adjoint, on ne peut que constater le manque de cohérence de cette équipe qui s'était présentée avec un programme bien léger et n'a pas réussi à trouver ses marques au fil des mois. Nous nous étions engagés, dès mars 2014 et le 1er conseil, à laisser cette équipe se mettre en place et nous proposer des projets. Depuis quelques mois, nous regrettions de n'être associés à aucune discussion concernant l'avenir de notre village. Aujourd'hui, nous constatons que la communication ne semble pas avoir été parfaite non plus au sein de la majorité.

vendredi 22 janvier 2016

Bienvenue et meilleurs voeux à toutes et tous !

Bienvenue dans ce nouvel espace d'information et d'échange !

Depuis bientôt deux ans maintenant, les venettiennes et venettiens ont fait le choix de confier majoritairement l'avenir de la commune à Bernard Delannoy et à son équipe. Durant presque deux ans, nous avons participé de manière assidue à la vie de la commune, mais avons laissé le temps à cette nouvelle équipe de prendre ses marques, d'initier de nouveaux projets. Toujours vigilants, nous sommes intervenus très régulièrement en conseil municipal (conseils qui sont malheureusement relayés avec des délais de publication sur le site de la ville très aléatoires, et il semblerait que la Presse n'ait pas toujours été invitée à nos travaux). C'est pourquoi vous trouverez ici l'ensemble des compte-rendus des différents conseils dès qu'ils seront validés. Nous avons voulu qu'ils soient facilement accessibles à toutes et tous, comme d'autres documents stratégiques quand ils seront en notre possession. C'est cela aussi la transparence.

Depuis deux années, force est de constater que la transparence n'a pas été la première qualité de l'équipe, qui semble avoir beaucoup discuté en catimini des projets possibles dans la commune, mais n'a quasiment jamais pris le temps de réunir des commissions (où nous sommes représentés en tant qu'opposition) afin d'ouvrir le débat. Les réunions publiques sont un semblant de démocratie participative car rien n'est exposé et mis en discussion. L'équipe municipale s'est bornée à écouter les récriminations de la population - bien souvent en terme de voirie - sans toutefois y répondre concrètement.