mercredi 27 avril 2016

Finances, projets structurants... Un peu de rigueur, de transparence et de sérieux seraient les bienvenus !

Depuis début mars, le Conseil municipal a pu examiner les affaires financières pour l'année 2016, et nous avons pu avoir une idée plus précise de la manière dont les affaires municipales sont menées depuis maintenant un peu plus de deux années.

Tout d'abord, un petit retour sur la communication et la transparence, deux des vertus prônées par l'équipe en place et tellement mal maîtrisées par le premier magistrat de la commune. A des questions posées début mars en commission des finances (sur des subventions d'investissement qui n'ont pas encore été attribuées sur le dossier du cimetière, sur les rentrées financières liées aux locations de salles et aux occupations du domaine public notamment), nous n'avons fini par avoir des éléments de réponse que par nos propres recherches et après avoir longuement insisté auprès du Maire. Concernant une convention pour laquelle on nous a demandé d'autoriser le Maire à la signer le 24 mars, nous n'en avons toujours pas la copie comme demandé en Conseil...

mardi 1 mars 2016

Retour sur le conseil municipal du 29 février

Le conseil municipal s'est réuni le lundi 29 février.

A la lecture de l'ordre du jour, nous avions compris que les dossiers concernant la "vie municipale", c'est à dire l'organisation du Conseil, ne nous donneraient pas beaucoup plus de visibilité sur l'avenir. En effet, le Maire a fait le choix de se borner au strict minimum légal après les remous du mois dernier, c'est à dire procéder à l'installation de Madame Oria en lieu et place de Madame Visticot, démissionnaire. A tel point que les deux adjoints démissionnaires qui demeurent au Conseil ont dû intervenir pour aborder eux-mêmes leurs démissions dans un texte déplorant le manque de communication au sein de l'équipe, les mises en garde répétées depuis le début du mandat et la mise en cause de l'autorité du Maire par d'autres élus. Ils se sont ensuite félicités que, depuis leur démission et ce qui semble bien être un remaniement interne, le Directeur des Services Techniques soit à nouveau employé à assurer la direction effective de ces derniers, sous la nouvelle autorité de l'adjoint à la voirie... Enfin, Madame Lemonnier-Morel nous a fait part de son choix de continuer à siéger à l'agglomération, ce qui est tout à fait légitime puisqu'elle y a été élu et que les dossiers de l'agglomération lui tiennent coeur.

Notre première inquiétude concerne justement l'Agglomération de la Région de Compiègne, au sein de laquelle Venette a perdu toute sa place, toute son influence. Il est vrai qu'être représentée par une adjointe démissionnaire et un Maire dont une partie de la majorité déplore que son autorité soit incessamment remise en cause par une autre partie ne donne pas tous les atouts à notre commune au sein de l'ARC. Il y a aujourd'hui une majorité éclatée à Venette, et les conséquences dépassent les frontières de notre village. Pendant ce temps, Philippe Marini comme Bernard Hellal avancent sur les dossiers du cœur d'agglomération... sans Venette au mieux, sur le dos de Venette au pire.


lundi 1 février 2016

Et maintenant, que vont-ils faire ?


On apprend ce matin dans la Presse que trois adjoints de Bernard Delannoy ont démissionné de leurs fonctions. Sylvie Lemonnier-Morel et Arnaud Luel resteront conseillers municipaux. Corinne Visticot, quant à elle, quitte définitivement le conseil municipal.

22 mois après leur élection, c'est la moitié des adjoints qui quittent l'équipe dirigeante de notre village. Manque d'union et de respect pour l'une, manque de communication pour l'autre, avec en sous-entendu l'omniprésence encombrante du 1er adjoint, on ne peut que constater le manque de cohérence de cette équipe qui s'était présentée avec un programme bien léger et n'a pas réussi à trouver ses marques au fil des mois. Nous nous étions engagés, dès mars 2014 et le 1er conseil, à laisser cette équipe se mettre en place et nous proposer des projets. Depuis quelques mois, nous regrettions de n'être associés à aucune discussion concernant l'avenir de notre village. Aujourd'hui, nous constatons que la communication ne semble pas avoir été parfaite non plus au sein de la majorité.

vendredi 22 janvier 2016

Bienvenue et meilleurs voeux à toutes et tous !

Bienvenue dans ce nouvel espace d'information et d'échange !

Depuis bientôt deux ans maintenant, les venettiennes et venettiens ont fait le choix de confier majoritairement l'avenir de la commune à Bernard Delannoy et à son équipe. Durant presque deux ans, nous avons participé de manière assidue à la vie de la commune, mais avons laissé le temps à cette nouvelle équipe de prendre ses marques, d'initier de nouveaux projets. Toujours vigilants, nous sommes intervenus très régulièrement en conseil municipal (conseils qui sont malheureusement relayés avec des délais de publication sur le site de la ville très aléatoires, et il semblerait que la Presse n'ait pas toujours été invitée à nos travaux). C'est pourquoi vous trouverez ici l'ensemble des compte-rendus des différents conseils dès qu'ils seront validés. Nous avons voulu qu'ils soient facilement accessibles à toutes et tous, comme d'autres documents stratégiques quand ils seront en notre possession. C'est cela aussi la transparence.

Depuis deux années, force est de constater que la transparence n'a pas été la première qualité de l'équipe, qui semble avoir beaucoup discuté en catimini des projets possibles dans la commune, mais n'a quasiment jamais pris le temps de réunir des commissions (où nous sommes représentés en tant qu'opposition) afin d'ouvrir le débat. Les réunions publiques sont un semblant de démocratie participative car rien n'est exposé et mis en discussion. L'équipe municipale s'est bornée à écouter les récriminations de la population - bien souvent en terme de voirie - sans toutefois y répondre concrètement.

vendredi 15 janvier 2016

Côté finances, des fondamentaux à ne pas perdre de vue

La situation budgétaire de la commune est au cœur de la plupart des réponses que peuvent faire les élus majoritaires à nos questions et aux questions des concitoyens... Sorte d'élément magique, "l'endettement" nous est servi à toutes les sauces depuis maintenant deux années.

Croyez vous que cette situation soit telle que l'on ne puisse pas réparer le feu de la rue du Port ? Croyez vous que cette situation soit telle que l'on ne puisse plus assurer le marquage au sol ? Croyez vous que cette situation soit telle qu'elle puisse justifier l'immobilisme et l'inaction ? Nous, nous ne le croyons pas.

Loin de nier les chiffres, il faut savoir ce qu'ils reflètent et ne pas omettre ce qui va.

Les derniers investissements dans notre commune ont été lourds, mais étaient nécessaires. L'endettement de Venette correspond à des emprunts d'investissements (c'est à dire des emprunts servant à financer des équipements qui appartiennent à la commune). Est-il utile de signaler pour ceux qui en auraient la mémoire que la dette actuelle n'a rien à voir avec la dette de 2001, lorsque la nouvelle équipe arrivant aux manettes a découvert que des emprunts avaient été faits... pour le fonctionnement !


jeudi 10 décembre 2015

Gens du voyage : Communiqué de Presse du 10 décembre 2015

La ville de Venette, par la voix de son 1er adjoint, sur un papier à entête officielle, appelle à une manifestation présentée partout comme une manifestation contre les gens du voyage samedi matin. Elle a assuré une large diffusion de cet appel via les réseaux sociaux.

L'opposition municipale tient à rappeler les trois points suivants :

- Cet appel, dans les termes utilisés, ne fait qu'attiser la haine dans un contexte déjà difficile, en utilisant des mots appartenant au domaine du populisme ("pris en otage", "cet Etat qui nous a abandonnés", "avec la bénédiction de l'Etat en plus haut lieu",...). Il accrédite l'idée d'une alliance objective entre l'Etat et les gens du voyage ;
- A la vue de ces termes et de la date choisie (la veille d'un second tour tendu en Nord Pas de Calais Picardie), nous nous questionnons sur les motivations d’un tel appel ;
- Une telle manifestation, à moins de 300 mètres du complexe sportif, présente un fort risque de trouble à l'ordre public.

Dans cet état d'esprit, refusant de céder aux sirènes du populisme et préférant l'efficacité pragmatique à la provocation dangereuse, l'opposition municipale saisit ce jour Monsieur le Préfet de l'Oise pour lui rappeler l'urgence à intervenir dans notre commune.


jeudi 3 décembre 2015

Fusion de l'ARC et de la CCBA : pourquoi nous avons voté contre

Lors de sa séance du 2 décembre dernier, le Conseil municipal de Venette était amené à se prononcer sur le projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale proposé par le Préfet de l'Oise. Ce schéma, et ce n'est pas une surprise puisque le précédent l'annonçait déjà, acte le rapprochement de l'Agglomération de la Région de Compiègne (ARC) et de la Communauté de Communes de la Basse Automne (CCBA).





Le rapprochement de ces deux groupements de communes pose problème pour plusieurs raisons :
  1. les compétences des deux entités sont différentes
  2. la fusion des deux entités entraînera soit l'extension des compétences à l'ensemble du nouveau territoire (notamment quand il s'agit d'une compétence obligatoire), soit l'abandon de compétences dites "optionnelles", voire même une dégradation du service.
  3. l'extension des compétences à l'ensemble du territoire sera nécessairement coûteuse (par exemple, inclure des communes éloignées dans l'offre de transport).